Sélectionner une page

Chaume Urbain

Rue couverte
Client
Icade
Mandataire
MOONWALKLOCAL
Équipe
CUBE Ingénieur, Möbius , Lab Ingénierie
Surface
3500 m²
Budget
4 500 000 €HT
Lieu
Aubervilliers (93)
Mission
Conception + Chantier
Livraison
Janvier 2020
Matières
#chaume #bois #réemploi
Crédits photo
MOONWALKLOCAL
Catégorie de projet

DE LA DENREE AU MATERIAU DE CONSTRUCTION

Les entrepôts réhabilités du Parc des Portes de Paris révèlent leur histoire au travers de leur architecture industrielle, mais également au travers de la toponymie de ce site reconverti. Haut lieu de stockage de la capitale, les denrées alimentaires non périssables qui y faisaient escale à la fin du 19ème siècle apparaissent aujourd’hui sur les plaques indiquant le nom des rues : rues du grain, du lin, de l’orge, ou du houblon. Quelques indices qui donnent à l’imaginaire des passants les ingrédients pour comprendre les fonctions originelles de ce parc désormais tertiaire. Dans la continuité de cet imaginaire à développer, le projet de rue couverte propose de relier les entrepôts de briques dans leur écrin minéral par un ruban de chaume.

Ce matériau de couverture ancestral est composé de tiges de céréales (paille) comme l’avoine, le blé, le seigle, le roseau ou le jonc. Local, biosourcé et associé à l’histoire du site, le chaume est mis en scène par une volumétrie organique, une topographie intelligente qui anime le paysage urbain tout en collectant les énergies climatiques et s’adaptant à des usages multiples.
Le toit de chaume et la charpente en bois de réemploi déclinés en une architecture organique sont à la fois un clin d’oeil à l’histoire du site, un mélange de techniques ancestrale et innovante, un support de pédagogie environnementale.

L’INVITATION DU MILLE-PATTES

Tel un myriapode articulé, cet élément paysager intrigant permet de susciter la curiosité des usagers et de créer un mythe autour ce mille-pattes valorisant la mobilité douce et la rencontre.

Inscrite dans le site, la rue couverte est connectée à la place du Front Populaire (arrêt de métro – ligne 12) au nord et à la darse à l’est par un revêtement de sol pavé qui se prolonge et traverse les chaussées.

D’une largeur courante de 4m, elle se dilate en plusieurs points stratégiques. Ces dilatations créent des halles de dimensions variables vers le nouvel espace public pour abriter des kiosques, un arrêt de tramway, des étals de marché, des gradins.

Conçue comme un espace réversible, la rue couverte permet d’accueillir plusieurs temporalités d’usages. En journée, les gradins servent à des conférences et séminaires. Le soir, les terrasses se transforment en espace de réception pour cocktails d’entreprises et les gradins reçoivent le public d’un défilé de mode.